<
Retour

Gestion de la trésorerie en entreprise - Le Guide de Bankr Club

7/12/23 11:43

Que vous veniez tout juste de créer votre entreprise ou que celle-ci soit en activité depuis plusieurs années, la trésorerie est incontestablement le nerf de la guerre. Si disposer de liquidités suffisantes s’affirme comme un levier de croissance, une gestion approximative des flux de trésorerie peut avoir des conséquences catastrophiques, allant jusqu’à la liquidation de votre société. Rassurez-vous, il existe de nombreuses actions à mettre en place avant d’en arriver à cet extrême. Bankr Club vous donne les clés d’une gestion de la trésorerie en entreprise réussie !

La trésorerie : comment la définir ?

La trésorerie d'une entreprise rassemble toutes les sommes d'argent à sa disposition à un instant T, en d'autres termes, il s'agit des liquidités. En réalité, ce capital revêt une importance particulière, car il permet d’assurer le bon fonctionnement d’une société. La trésorerie permet notamment de régler les factures des fournisseurs dans les délais impartis, de rémunérer l’ensemble du personnel, d’acquérir les fournitures et les matières premières indispensables, de payer les impôts et les charges courantes. Mais ce n’est pas tout : c’est une somme d’argent qui peut être investie pour soutenir et développer l’activité de l’entreprise et, par là même, favoriser sa croissance.

Dès lors, l’on comprend aisément l’impact délétère d’un déficit de trésorerie. Pour une entreprise, préserver sa santé financière est vital. Tout impayé peut mettre à mal ses relations avec ses partenaires, amoindrir sa crédibilité et, sur le long terme, la placer dans une position de faiblesse très inconfortable vis-à-vis de ses concurrents.

Encore faut-il pouvoir calculer précisément sa trésorerie, puisque celle-ci évolue constamment en fonction des flux d’argent entrants et sortants. 

Prévoir un plan de trésorerie est essentiel ! Celui-ci permettra de calculer son Besoin en fonds de roulement (BFR). Le BFR représente le montant qu'une entreprise doit financer afin de couvrir le besoin résultant des décalages des flux de trésorerie correspondants aux décaissements (dépenses) et aux encaissements (recettes) liés à son activité.

Pourquoi est-il fondamental de bien gérer sa trésorerie ?

Contrairement aux idées reçues, une société rentable peut rencontrer des difficultés financières. C’est souvent le cas lorsque les évolutions de trésorerie ne sont pas correctement suivies ou quand le besoin en fonds de roulement augmente de manière importante en suivant la croissance du chiffre d’affaires.

Une bonne gestion de la trésorerie en entreprise repose donc sur une supervision régulière, mais également sur la capacité à anticiper les fluctuations financières et les besoins en liquidités.

D’autre part, une trésorerie saine est un indicateur de fiabilité pour les personnes avec qui vous collaborez régulièrement. Elle peut contribuer à rassurer vos clients, partenaires commerciaux et investisseurs. 

Si vous avez besoin d’emprunter des fonds pour accélérer le développement de votre activité, les banquiers apporteront une attention particulière à l’état de santé de votre trésorerie. Une mauvaise gestion pourrait même remettre en question votre demande de financement.

5 bonnes pratiques pour optimiser la gestion de la trésorerie en entreprise

Mieux gérer sa trésorerie n’est pas si compliqué, mais demande un investissement régulier.

Quelques astuces peuvent vous simplifier la tâche :

  • Négocier les délais de paiement : votre objectif consiste à réduire les délais d’encaissement tout en augmentant les délais de décaissement. En procédant ainsi, vous obtiendrez plus rapidement les sommes dues par vos clients et vous aurez davantage de marge pour régler les factures de vos fournisseurs. 

  • Éviter une baisse de trésorerie en sollicitant un crédit bancaire de fonctionnement : il est souvent plus avantageux de payer des intérêts bancaires que de s’acquitter des pénalités de retard. En procédant ainsi, vous conservez l’image d’une entreprise saine d’un point de vue financier.

  • S’aider avec des outils performants : investir dans un logiciel de gestion de la trésorerie en entreprise peut vous procurer un important gain de temps et limiter les risques. La plupart des logiciels peuvent générer des alertes pour vous avertir immédiatement en cas de problème (créances clients qui s’accumulent, évolution du BFR).

  • Anticiper les baisses de chiffres d’affaires : si votre activité est fortement liée à la saisonnalité, il peut être judicieux de reporter certains investissements et d’orienter la prise de décision en fonction de ces moments clés. 

  • Mettre en place un tableau de trésorerie : c’est un peu le ba.-ba de la gestion comptable, mais c’est surtout le moyen le plus sûr d’éviter les écueils. Le tableau de trésorerie doit répertorier l’ensemble des flux financiers : paiement des clients et décaissements liés aux frais fixes de fonctionnement et aux achats. Ce support de référence permet non seulement d’obtenir une vision de l’état de la trésorerie à un instant précis, mais également de réaliser des prévisions sur plusieurs semaines, mois ou à l’échelle d’un exercice comptable. Il va sans dire que la tenue du tableau de trésorerie doit être régulière. Une mise à jour bimensuelle correspond à une fréquence d’actualisation optimale.

Dédramatiser et agir

Un solde de trésorerie négatif n’est pas une fatalité. Cette situation, bien qu’inconfortable, peut arriver à toutes les entreprises. Pour faire face à un manque de liquidités ponctuel, vous pouvez rechercher l’appui financier de vos actionnaires ou investisseurs. Mais, pour plus d’indépendance, vous pouvez aussi avoir recours au prêt professionnel. Bankr Club vous aide à trouver le banquier qui deviendra votre partenaire d’affaires sur le long terme. 

Découvrez nos offres !

Copyright ©Bank-Club
Politique de confidentialitéMentions légalesCGUDesigned by wait: agency